Une rumeur est une affirmation, généralement propre à frapper l’imagination (ce qui la frappe le plus étant le sexe, la notoriété et l'argent) dont on ne peut vérifier ni la véracité ni l’origine. Certaines sont éphémères car, visant nommément des personnes, elles peuvent être relayées en quelques jours par de vraies informations. D’autres sont plus durables. Aujourd’hui, à cause de Twitter, Facebook et plus généralement Internet, les rumeurs les plus folles peuvent être propagées à une vitesse fantastique. Elles sont d’autant plus troublantes lorsqu’elles sont lancées par des journalistes (ou des communicants déguisés en journalistes). Si une rumeur concernant la vie privée de personnes connues s’avère fondée, il ne s’agit après tout que de vie privée. Tout être humain, quelle que soit sa fonction ou sa notoriété, a droit à un minimum de respect de son intimité. Même si, dans certains cas, l'intimité est donnée en spectacle pour se confondre avec la vie publique. Les rumeurs sont vieilles comme le monde. Le préjugé de race est-il autre qu’une vieille rumeur persistante ? Il arrive que les rumeurs, dans le cadre de stratégies d’influence ou de guerres de communication, soient sciemment utilisées pour faire diversion, c'est-à-dire pour détourner l’opinion, en la désorientant, d’un point essentiel. On focalise l’attention sur une nébuleuse. Pendant ce temps, des informations essentielles sont diffusées de manière concise et, de ce fait, inconsciemment mémorisées. En ce qui concerne le préjugé de race, tous ceux qui avaient intérêt à exploiter l’Afrique et ses habitants ont lancé, à partir du XVIe siècle, des rumeurs sur leur infériorité. Ces rumeurs on duré assez longtemps pour empêcher l’abolition de l’esclavage, qui était l’affaire importante que dissimulait les rumeurs, pendant trois siècles. L’esclavage aboli, les rumeurs utilisées pour le faire admettre nous sont parvenues et accablent encore aujourd’hui une partie d’humanité. Pour résumer, méfions nous des rumeurs survenant moins d’une semaine avant une élection.