Site Officiel de Claude Ribbe

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil
Comité de soutien à Nafissatou Diallo
(3038 signataires)

Le Français Dominique Strauss-Kahn, ex-directeur général du Fonds monétaire international, riche, puissant, célèbre, boursouflé d’arrogance et de vanité, est accusé d’avoir essaye de violer  et d'avoir soumis, contre sa volonté, à des actes sexuels, une femme de chambre, une immigrée africaine musulmane sans histoires travaillant dur à New York.

Parce que l’ambitieux Dominique Strauss-Kahn - autoproclamé futur président de la République française - se dit de gauche, parce qu’il était le favori du parti socialiste français à l’élection de 2012, une partie de la classe dirigeante française, sous le choc, s’est empressée de nier les faits, révélant ainsi son racisme, son sexisme, son islamophobie et son mépris total pour les plus humbles.

Au nom de la présomption d’innocence, l’accusé est devenu victime et la victime présumée a été immédiatement désignée par les médiocres «élites», expertes en désinformation, qui occupent le terrain médiatique en France, comme coupable d’avoir participé à un prétendu «complot». Le viol est devenu un «troussage de domestique».

Il a été minimisé parce qu’il n’y avait « pas mort d’homme ». On a plaint l’agresseur présumé pour sa «fragilité». Enfin, la mise en accusation du violeur présumé a même été présentée comme une «nouvelle affaire Dreyfus».

Les témoins de moralité de Dominique Strauss-Kahn sont les mêmes que ceux qui apportaient naguère leur soutien aux racistes Georges Frèche et Pascal Sevran. Pourtant Dominique Strauss-Kahn, que ses amis présentent comme un «séducteur», n’a certainement jamais séduit que des proies faciles.

Il est plutôt connu pour n’être qu’un obsédé sexuel notoire et avoir harcelé maintes et maintes femmes, y compris à Sarcelles, avec un certain goût pour la «diversité».

Cette attitude misérable, qui rappelle plus volontiers Pervers Pépère que Don Juan, donne une image déplorable de la France, dont Strauss-Kahn ambitionnait d’être le représentant suprême.  

Pour exprimer ma condamnation du racisme, du sexisme et de l’islamophobie, pour montrer qu’au pays des droits de l’homme, il ne suffit pas d’être milliardaire et de se dire de gauche pour avoir toujours raison et être au-dessus des lois, pour protester contre l'impunité systématique  dont bénéficient en France ceux qui s'en prennent à des Africains ou à des Afro-descendants, je rejoins le comité de soutien à Nafissatou Diallo, dite "Ophélia", victime présumée de Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol, d'actes sexuels non consentis sur un tiers et de séquestration.

Support Committee for Nafissatou Diallo


Dominique Strauss-Kahn, the French ex-managing director of the International Monetary Fund, rich, powerful, famous, bloated with arrogance and vanity, is accused by a perfectly ordinary, hard-working African Muslim immigrant in New York of attempting to rape her and forcing her against her will to engage in sexual acts.

 

Because the ambitious Dominique Strauss-Kahn – the self-proclaimed future president of the French republic – claims to be a leftist, because he was the favourite of the French socialist party for the 2012 election, one shocked part of the French ruling class hastily denied the facts, thus revealing its own racism, sexism, Islamophobia and complete disdain for those in a humble position.

By virtue of the principle whereby a defendant is innocent until proven guilty, the accused has become the victim and the presumed victim has been referred to by the mediocre "elites", the experts on misinformation that control the media world in France, as being guilty of having taken part in a so-called "conspiracy". And the rape has become a mere "roll in the hay".

It was minimised because "no lives were lost". The supposed attacker was pitied because of his "fragility". And to crown it all, the fact that the presumed rapist was accused has been presented as a "new Dreyfus affair".

Dominique Strauss-Kahn's character witnesses are the same ones who formerly supported the racists Georges Frèche and Pascal Sevran. However, Dominique Strauss-Kahn, whose friends refer to him as a "seducer", certainly never seduced anyone except easy prey.

He is better known as a notorious sex maniac with a certain taste for "diversity" who has harassed women time and again, even in Sarcelles.

This miserable attitude that is more reminiscent of Pervers Pépère – a stereotypical dirty old man – than Don Juan, projects a deplorable image of France, the country whose supreme representative Strauss-Kahn hoped to become.

To express my condemnation of the racism, the sexism and the Islamophobia, to demonstrate that in the land that produced the universal declaration of human rights, being a multimillionaire and claiming to be a leftist does not mean one is always right and above the law, to protest against the systematic impunity accorded in France to those who resent Africans and Afro-descendants, I hereby join the Support Committee for Nafissatou Diallo, also known as "Ophelia", the presumed victim of Dominique Strauss-Kahn, accused of attempted rape, forced sexual acts and illegal imprisonment.


Signer la pétition

JoomlaPetitions 1.5 is Free Software released under the GNU/GPL License.
Copyright © 2007-2008 www.joomlapetitions.com


Visiteurs

Nous avons 91 invités en ligne

Developed By Sathish

GALERIE PHOTO

Georges Pau...
Image Detail